10 conseils pour le contrôle hivernal

 

Une installation de méthanisation ? Marche, marche et marche ...


1. Système d'alimentation

  • Vérifier régulièrement le système d'alimentation : les mottes gelées, de grandes dimensions, n’ont pas lieu d’être à cet endroit car elles risquent d’endommager certains composants de l’installation !
     
  • Dans le cas de trémies d’alimentation à couvercle, il faut veiller à ce que les couvercles soient correctement fermés en cas de vents forts.
     

2. Dispositif de sécurité contre la surpression et la sous-pression

  • Le contrôle quotidien de la concentration suffisante du liquide de blocage, et donc d’un domaine d’action suffisant, est impérativement nécessaire pendant la saison froide !
     
  • N’utilisez pas d’antigel destiné aux lave-glaces pour protéger le dispositif de sécurité contre une surpression et une sous-pression. L’antigel doit garantir une résistance au gel d’au moins -30 °C. Le cas échéant, adaptez l’antigel aux conditions atmosphériques. Respectez le rapport de mélange correct de l’antigel et de l’eau selon les recommandations du fabricant.
     
  • Il convient de veiller à un mélange suffisant du liquide à l’intérieur du dispositif de sécurité car l’accumulation et le gel de couches de condensat sur le liquide de blocage ne peuvent pas être exclus.
     
  • Le cas échéant, le liquide doit être vidangé pour des raisons météorologiques, remélangé et à nouveau rempli dans le réservoir. Les préconisations de la documentation contiennent d’autres informations à ce sujet.
     

3. Conduites à substrat et à lisier ainsi que prélèvement d’échantillons et d’urgence

  • Les composants non isolés doivent être protégés contre le gel. Une protection insuffisante provoque des blocages qui peuvent entraîner des pannes.
     

4. Compresseur à air comprimé

  • Si un dispositif automatique de drainage n’est pas disponible, l’installation doit être drainée plus fréquemment car une plus grande quantité de condensat se forme pendant la saison froide de l’année. Un drainage automatique doit également être contrôlé de façon régulière.
     

5. Conduites à gaz, robinetteries d’arrêt de gaz incluses

  • Contrôle quotidien afin de s’assurer que les conduites à gaz installées à l’air libre ne sont pas gelées en raison du condensat. Le cas échéant, ces conduites doivent être isolées et, en plus, chauffées.
     

6. Chauffage auxiliaire et isolation

  • Le bon état des composants de l’installation isolés et munis d’un chauffage auxiliaire doit être régulièrement contrôlé !
     

7. Systèmes de couverture avec gazmoètre

  • Contrôler le bon état des systèmes; en cas de forte pluie ou de neige, tenir compte des charges sur toit admissibles.
     
  • Éviter les poches d’eau, penser aussi aux tabliers de protection contre la pluie !
     

8. Bâtiment/Enveloppements

  • En cas de gel intense, il faut veiller à ce que les zones devant rester exemptes de tout gel soient fermées.
     
  • L’aération nécessaire et la surveillance de l’air ambiant doivent être contrôlées dans les zones fermées.
     

9. Système de secours et système de refroidissement du mélange

  • Vérifier le système de secours et le système de refroidissement du mélange.
     

10. Extérieur

  • Attention aux pièces non fixées : dans le cas de vents forts, celles-ci risquent de s’envoler et de provoquer des dommages inutiles sur l’installation.

 

L’ensemble de ces points a été contrôlé ? Votre installation est alors prête pour l’hiver !