FICHE DESCRIPTIVE DE LA CENTRALE DE FLEMLØSE

Situation: Flemløse, Danemark

En service depuis: 2020

Matières utilisées : fumier, lisier, paille, déchets organiques, maïs et herbe d’ensilage

Particularités :

  • 850 Nm3/h de traitement de biogaz associé
  • Le biométhane est directement injecté dans le réseau local

Aperçu de la centrale biogaz et de traitement du gaz de Flemløse

La centrale de production et de traitement du biogaz de Flemløse Biogas ApS à Glamsbjerg (Danemark) mise sur la technologie « Made in Germany ». L'installation industrielle de 850 Nm³ de traitement de biogaz est un fleuron pour la législation climatique exemplaire du Danemark : d’ici 2030, le pays disposant de plus de 2,5 millions d’hectares de terres agricoles réduira ses émissions de gaz à effet de serre de 70 % par rapport à 1990 et atteindra la neutralité climatique d’ici 2050.

Les matières utilisées par ce site exemplaire (fumier, lisier, paille, déchets organiques, maïs et herbe d’ensilage) proviennent toutes des exploitations agricoles des associés de l'installation. Ceux-ci souhaitent à l’avenir réduire progressivement la part de maïs ensilage, qui s'élève actuellement à 12 %.

La centrale,  équipée de cuves de réception de lisier, de la technique de broyage Kreis Dissolver, d’équipements PreMix ainsi que de digesteurs de 6 000 m³ injecte le biogaz dans le réseau de gaz sous forme de biométhane ultrapur. La technique à membranes EnviThan d’Evonik Industries a permis d’améliorer la performance depuis l’année 2020 avec une augmentation de la capacité de séparation, passant ainsi de 2 950 à 12 500. Cela a été rendu possible par le développement d’un polymère haute performance. La capacité de séparation plus élevée nécessite moins de membranes, ce qui engendre une capacité de traitement par conteneur plus élevée.

Biogas upgrading plant Flemløse

Le Danemark fait partie des pionniers européens en matière de climat. Il accorde des subventions à l'investissement non seulement pour les installations de biogaz, mais aussi pour les installations de valorisation du gaz, les chaînes de valeur étant maintenues au niveau local. La taille des installations varie entre 400 et 940 Nm3/h de biométhane, voire plus. En moyenne, les centrales sont approvisionnées avec environ 200 000 tonnes de matières par an, dont seulement 12,5 % sont issues de cultures énergétiques, le reste étant composé de liquides, de fumier et de déchets. Le fonctionnement thermophile de l’installation à 52 degrés transforme ces matières en biogaz de qualité variable. Les unités EnviThan peuvent cependant l’injecter directement dans le réseau de gaz sans autre ajustement du pouvoir calorifique.