Des biocarburants avancés issus de la première installation de bioGNL* d’Allemagne

EnviTec Biogas acquiert BioEnergie Park Güstrow

21 Mai 2021 La transition énergétique en Allemagne ? Absente, du moins dans le secteur des transports. Avec l’acquisition de BioEnergie Park Güstrow, la société EnviTec Biogas AG envoie désormais un signal en faveur du changement climatique dans le secteur du transport. « La plus grande installation de méthanisation d’Allemagne à ce jour fournira de grandes quantités de bioGNL pour un transport de marchandises lourdes plus écologique, à partir de l’automne 2022 », a déclaré Olaf von Lehmden, le PDG d’EnviTec Biogas AG. Une étape importante pour le secteur des transports, car malgré les objectifs de réduction des émissions , l’Allemagne manque son objectif intermédiaire de 100 % exactement ! « C’est notamment pour cette raison que nous, en tant qu’entreprise, saluons la dernière décision de la Cour constitutionnelle fédérale : la protection du climat est à présent un droit fondamental et le législateur allemand doit maintenant apporter des améliorations. » « L’adoption d’hier pour la poursuite du développement des quotas de GES est un début », a continué M.von Lehmden. 

Grâce aux économies de gaz à effet de serre exigées dans le mix de carburants allemands via la directive sur les énergies renouvelables RED II, la production de carburants verts est pour la première fois mise en œuvre de manière ambitieuse. Les distributeurs de carburants sont ainsi tenus de réduire leurs émissions de GES de 25 % d’ici 2030 (par rapport à 1990). « C’est pour cette raison que nous avons décidé de nous impliquer dans cette activité durable en reprenant le BioEnergie Park Güstrow (d’une superficie de 31 hectares) au sein de notre propre activité », déclare M. von Lehmden. La production de biocarburants avancés sous forme de bioGNL (gaz naturel liquéfié) est au cœur de ce nouveau concept.

L’achat du plus grand site de méthanisation d’Allemagne, construit et mis en service en 2009 par EnviTec, doit permettre de produire environ 9 000 tonnes de bioGNL par an et ce à partir de l’automne 2022. Le biogaz était jusqu’alors valorisé en biométhane, pour une capacité d’environ 500 GWh et alimentait le réseau de gaz naturel à 25 bars. L’ancien exploitant avait pour cela besoin de 400 000 tonnes d’intrants. Ces intrants étaient principalement du maïs, de l’ensilage de plantes entières, de céréales et d’herbe. Avec le nouveau modèle de fonctionnement, les quantités d’intrants seront réduites à 150 000 tonnes par an ; les intrants seront principalements des déchets agricoles et des blocs de cogénération additionnels seront installés pour l’alimentation en énergie propre (1,5 MWel). Les capacités de stockages des digestats seront également ajustées.

La reconversion du site de Güstrow nécessite des investissements dans une unité de liquéfaction du CO2, une unité de liquéfaction du biométhane (bio GNL) ainsi que d'importants investissements de remplacement de l’installation existante (couverture des digesteurs, agitateurs, etc). L’ensemble de ces investissements se porte à 35-40 millions d'euros.

Des premiers contrats avec des clients, qui proposeront dès l’automne 2022 du bio GNL comme carburant alternatif dans les stations-service ont déjà été conclus. « En entrant sur le marché des carburants, nous voulons envoyer un signal contre la « monopolisation » de l’e-mobilité », affirme M von Lehmden. Il est important d’examiner toutes les options disponibles et de choisir la stratégie la plus large possible pour mettre en oeuvre la tâche herculéenne du changement climatique et de ne pas se limiter dès le départ. Le réseau de stations-service proposant du GNL augmente à vue d'œil depuis 2018. Il existe actuellement 38 stations-services pour environ 1 500 poids-lourds alimentés au GNL. « Ce chiffre doit être augmenté à 200 stations-service d’ici fin 2025 », a déclaré le PDG reprenant les recommandations d’action du groupe de travail sur le GNL de l’Agence allemande de l’énergie Dena. « L’ajout de bioGNL ou le passage complet au carburant vert peut ainsi contribuer considérablement à la décarbonation du traffic croissant de poids lourds en Europe », a ainsi conclu M. von Lehmden. 

À propos d'EnviTec Biogas AG
EnviTec Biogas AG couvre l'ensemble de la chaîne de valeur de la production de biogaz : de la planification et de la construction clé en main d'installations de biogaz et d'installations de valorisation du biogaz à leur mise en service. L'entreprise prend en charge le service biologique et technique, si nécessaire et propose également la gestion opérationnelle. EnviTec exploite 75 installations propres et est ainsi l’un des plus gros producteurs de biogaz d’Allemagne. Les activités commerciales comprennent également la commercialisation directe de biométhane traité et la commercialisation d'électricité et d'énergie de réglage. L’entreprise est présente dans 16 pays autour du monde, avec des filiales, des bureaux de vente, des partenariats stratégiques et des regroupements d'entreprises. En 2020, le groupe EnviTec a réalisé un chiffre d'affaires de 192,3 millions d'euros et un EBT (bénéfice avant impôt) de 17,2 millions d'euros. Au total, le groupe emploie actuellement 477 personnes. Depuis juillet 2007, EnviTec Biogas AG est cotée à la bourse de Francfort.

Enregistrez vous dans la liste de distribution Presse et soyez le premier à recevoir les informations Presse.

Contact allemand et anglais
Katrin Hackfort
EnviTec Biogas AG
Téléphone: +49 25 74 88 88 - 810
E-mail: k.hackfort@envitec-biogas.de

Contact français
Nathalie Lefèvre
EnviTec Biogas France SARL
Téléphone: +33 (0) 2 96 76 77 87
E-mail: n.lefevre@envitec-biogas.com